En





Man in the Middle

édition

Les flux réseaux sont envahis par des voix paranormales, les voix des morts, des voix fantômes.

Ces voix qui nous sont initialement inaudibles, car se propageant à travers des paquets de données silencieuses et temporaires, sont ici sauvegardées sur un support qui en permet sa relecture tant que l’objet de sauvegarde peut être lu.

Une manière d’offrir aux morts une nouvelle manière d’exister.

À la manière de la photographie, de la vidéo ou de l’enregistrement sonore; les sons paranormaux captés sur les flux réseaux existent sur une durée plus longue. Ils résistent au temporaire et à la disparition, ils défient leur durée de vie initiale et subissent un étirement du temps. Cependant chaque outil de sauvegarde est lui-même limité par la technique, une nouvelle temporalité appliquée par sa propre durée de vie.

?

Man in the Middle

édition

Les flux réseaux sont envahis par des voix paranormales, les voix des morts, des voix fantômes.

Ces voix qui nous sont initialement inaudibles, car se propageant à travers des paquets de données silencieuses et temporaires, sont ici sauvegardées sur un support qui en permet sa relecture tant que l’objet de sauvegarde peut être lu.

Une manière d’offrir aux morts une nouvelle manière d’exister.

À la manière de la photographie, de la vidéo ou de l’enregistrement sonore; les sons paranormaux captés sur les flux réseaux existent sur une durée plus longue. Ils résistent au temporaire et à la disparition, ils défient leur durée de vie initiale et subissent un étirement du temps. Cependant chaque outil de sauvegarde est lui-même limité par la technique, une nouvelle temporalité appliquée par sa propre durée de vie.