En





De Telegraaf

édition / interactivité / photographie

Un accès limité aux informations, garder l'utilisateur en ligne actif.

Nous sommes tous en recherche constante d'informations. Auparavent, les photographies introduites dans la presse papier servaient à montrer la réalité, les faits et événements. Elles venaient appuyer le texte.

Lire un journal est une expérience individuelle, les informations lues ne peuvent être partagées que si l'on offre la possibilité à quelqu'un d'autre de lire le contenu du journal. De nos jours, la plupart des gens cherchent des informations en ligne, de part son accès facile à une quantité importante de contenus variés.

Acheter une copie imprimée d'un journal, considérant qu'ils ne sont vendus uniquement pendant un jour, rend ce projet d'autant plus éphémère. Du fait de l'épidémie de Covid-19, nous devions rester confinés, nous éviter et garder nos distances. Partager est devenu plus que jamais virtuel. Et si le contenu digital pouvait être une expérience de rencontre?

Le projet prend deux différentes formes: une forme imprimée et une forme numérique. L'imprimée prend la forme d'un journal, suivant la mise en page du journal De Telegraaf, mais ne nous donne pas accès au contenu. Le contenu est généré informatiquement, le texte est illisible car un programme vient mélanger les lettres des textes, et les images sont figées dans un "stade de chargement" flou, comme sur Instagram.

Une puce arduino mini nous offre la version numérique. Nous accédons à une page qui charge progressivement le contenu du journal, mais cette fois de manière lisible.

Découvrir les informations ne serait alors possible que dans une zone spécifique, définie par la puce Arduino. Si la connexion est perdue, seules les informations incompréhensibles du journal imprimé persistent.

?

De Telegraaf

édition / interactivité / photographie

Un accès limité aux informations, garder l'utilisateur en ligne actif.

Nous sommes tous en recherche constante d'informations. Auparavent, les photographies introduites dans la presse papier servaient à montrer la réalité, les faits et événements. Elles venaient appuyer le texte.

Lire un journal est une expérience individuelle, les informations lues ne peuvent être partagées que si l'on offre la possibilité à quelqu'un d'autre de lire le contenu du journal. De nos jours, la plupart des gens cherchent des informations en ligne, de part son accès facile à une quantité importante de contenus variés.

Acheter une copie imprimée d'un journal, considérant qu'ils ne sont vendus uniquement pendant un jour, rend ce projet d'autant plus éphémère. Du fait de l'épidémie de Covid-19, nous devions rester confinés, nous éviter et garder nos distances. Partager est devenu plus que jamais virtuel. Et si le contenu digital pouvait être une expérience de rencontre?

Le projet prend deux différentes formes: une forme imprimée et une forme numérique. L'imprimée prend la forme d'un journal, suivant la mise en page du journal De Telegraaf, mais ne nous donne pas accès au contenu. Le contenu est généré informatiquement, le texte est illisible car un programme vient mélanger les lettres des textes, et les images sont figées dans un "stade de chargement" flou, comme sur Instagram.

Une puce arduino mini nous offre la version numérique. Nous accédons à une page qui charge progressivement le contenu du journal, mais cette fois de manière lisible.

Découvrir les informations ne serait alors possible que dans une zone spécifique, définie par la puce Arduino. Si la connexion est perdue, seules les informations incompréhensibles du journal imprimé persistent.