En






Archive éphémère

édition / photographie

L’archive évolue au même rythme que les progrès techniques, dématérialisée, disponible en ligne à partir de n’importe où. Nos images archivées résisteraient au temps.

Ce n’est pas totalement vrai, ces avancées continuent de laisser derrières elles des systèmes de sauvegarde désormais datés et obsolètes. Cette interface pointe du doigt la réalité : l’obsolescence et cette faille dans la recherche de l’archivage éternel. L'interface permet de prendre et de stocker des photographies, mais au lieu de conforter l’utilisateur en lui promettant une sauvegarde éternelle de ses photographies, l’interface altère lentement la prise de vue jusqu’à complètement la supprimer. Il s’agit d’une course contre le temps. Il est cependant toujours possible de conserver l’instant mis en ligne, pour ce faire l’utilisateur doit choisir d’imprimer sa photographie. Elle existe alors, dans son état de décomposition plus ou moins avancé, sur un support imprimé ainsi que sur la plateforme où sa dégradation serait figée.

Comment fonctionne la plateforme ? Il suffit d’avoir un ordinateur disposant d’une caméra ou d’un téléphone (et dans le futur, d’une imprimante de bureau) puis de cliquer sur «prendre une photo» pour prendre et sauvegarder la photographie. Sa durée de vie débute alors. Pour la conserver il suffit de cliquer dessus, une fenêtre d’impression s’ouvre alors.

Enfin, tant que la plateforme elle-même fonctionne, un rapport annuel aurait une vocation d’état des lieux et de classement, propres à l’archive. Le but est donc bien de rendre compte de l’obsolescence des programmes, d’archiver et de présenter un système de sauvegarde.

/lien vers la plateforme "Archive éphémère" en ligne

?

Archive éphémère

édition / photographie

L’archive évolue au même rythme que les progrès techniques, dématérialisée, disponible en ligne à partir de n’importe où. Nos images archivées résisteraient au temps.

Ce n’est pas totalement vrai, ces avancées continuent de laisser derrières elles des systèmes de sauvegarde désormais datés et obsolètes. Cette interface pointe du doigt la réalité : l’obsolescence et cette faille dans la recherche de l’archivage éternel. L'interface permet de prendre et de stocker des photographies, mais au lieu de conforter l’utilisateur en lui promettant une sauvegarde éternelle de ses photographies, l’interface altère lentement la prise de vue jusqu’à complètement la supprimer. Il s’agit d’une course contre le temps. Il est cependant toujours possible de conserver l’instant mis en ligne, pour ce faire l’utilisateur doit choisir d’imprimer sa photographie. Elle existe alors, dans son état de décomposition plus ou moins avancé, sur un support imprimé ainsi que sur la plateforme où sa dégradation serait figée.

Comment fonctionne la plateforme ? Il suffit d’avoir un ordinateur disposant d’une caméra ou d’un téléphone (et dans le futur, d’une imprimante de bureau) puis de cliquer sur «prendre une photo» pour prendre et sauvegarder la photographie. Sa durée de vie débute alors. Pour la conserver il suffit de cliquer dessus, une fenêtre d’impression s’ouvre alors.

Enfin, tant que la plateforme elle-même fonctionne, un rapport annuel aurait une vocation d’état des lieux et de classement, propres à l’archive. Le but est donc bien de rendre compte de l’obsolescence des programmes, d’archiver et de présenter un système de sauvegarde.

/lien vers la plateforme "Archive éphémère" en ligne